Salle des Tilleuls les 19,20 et 21 novembre 2010

Nicole Avezard, Lydie Violleau, Angèle Gaudron, Christophe Friquet,

Michel Burbeau, Mélanie Lusseault, Paul Henri Quintin, Muriel Martineau

thilouze_flyer_300dpi

Indre et Loire  |  Chinon  |  thilouze

Biennale de l'art : de nombreux talents

16/11/2010 05:35

Nicole Avezard présente ses « Josianes ».Nicole Avezard présente ses « Josianes ».  - (Archives NR)

Le comité d'animation organise sa troisième biennale du 19 au 21 novembre à la salle des Tilleuls à Thilouze. 
Des artistes connus et appréciés présenteront leurs oeuvres pour cette exposition dont Nicole Avezard, plus connue sous le nom de Lucienne Beaujon du duo des Vamps, est la marraine. Nicole Avezard venait enfant en vacances à Thilouze qu'elle connaît bien ; ses créations actuelles sont des personnages caricaturaux dans des situations cocasses : « Les Josianes » ; bien en chair, elles semblent un peu naïves, mais vont jusqu'au bout de leurs rêves de petites filles. 
Les sept autres artistes sont :

Michel Burbeau, bien connu dans le Ridellois où il expose chaque été : il vous propose quelques unes de ses aquarelles souvenirs de voyages... où vous trouverez la vie, les ambiances, les couleurs et la lumière des pays qu'il a parcourus...

Christophe Friquet est sculpteur animalier ; ses tableaux ont la particularité d'être réalisés sur du contreplaqué et de faire souvent appel à des collages de toutes sortes (tissus, sables, fleurs, filet,...) . Depuis 2000 il travaille la sculpture en métal.

Angèle Gaudron avait déjà participé à la précédente biennale, elle revient avec ses superbes « trompe-l'oeil », oeuvres traitées avec minutie pour rendre l'expression saisissante du réel.

Mélanie Lusseault (Mélane) présente ses tableaux très originaux créés à base de papiers anciens, collages de coupures de journaux, revues, publicités, articles en tout genre sur lesquels viennent s'installer une farandole de personnages colorés (à l'encre) formant une saynète.

Muriel Martineau-Burbeau est sculpteur en céramique raku ; sa recherche est axée sur l'aspect poétique de la sculpture, et l'être humain en particulier ; ses personnages aux couleurs contrastées sont surpris dans un geste, une attitude, un mouvement, ou une expression qui leur donne vie.

Paul-Henri Quintin pratique la sculpture sur bois. Techniquement, il s'exprime plus volontiers dans des réalisations abstraites qui font appel à l'émotion mais il réalise aussi des oeuvres figuratives appréciées.

Lydie Violleau, déjà présente en 2008, exposait ses belles sculptures le week-end dernier au salon de « l'art au quotidien ». Elle travaille le bois, la pierre, le fer et le bronze donnant vie à des visages, des corps, formes épurées, parfois primitives.

Du 19 au 21 novembre à la salle des Tilleuls à Thilouze. Entrée libre de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 heures.